Rugby méditerranéen sous transfusion

Subventions publiques aux clubs de TOP 14

Ca y est, on connaît le montant des subventions distribuées par les collectivités aux clubs du TOP 14.  Je passe sur la stupéfaction d’apprendre qu’un sport professionnel est subventionné par nos impôts (paraît que c’est l’exception française) par contre je m’étonne de la disparité des sommes. On découvre que les clubs de la Méditerranée sont les plus gourmands en argent public ; D’où cette question : pourquoi les clubs du sud-est ont-ils plus besoin de l’aide des collectivités pour tenir la route ? Je parle de Toulon, Montpellier et Perpignan. A moins d’avoir la myopie, je n’ai pas constaté que les tribunes étaient moins garnies qu’ailleurs.. au contraire même. Les sponsors ? Il n’y en a pas moins qu’ailleurs en plus les clubs sont distants de plus de 120 km. La concurrence des autres sports ? C’est vrai à Montpellier mais à Toulon et Perpignan ! !


Ce que je constate c’est qu’il y a quand même un gros soucis dans les régions Languedoc-Roussillon et Paca. Il suffit de faire l’inventaire des clubs qui se cassent la gueule à cause de sanctions financières : Marseille, Nîmes, Nice. Rajoutez les clubs, autrefois connus, qui ont disparus des tablettes (Grasse, Cannes, Lunel, Hèyres,… ). D’accord Agde et La Seyne tentent de sauver les meubles en fédéral 1, mais le chat est bien maigre.
Je pourrais rajouter dans la corbeille les clubs de rugby à XIII des ces deux régions qui ont jeté l’éponge à cause  d’une gestion des finances hasardeuse (Marseille, Carpentras, Montpellier,..).

Non, j’ai beau me triturer les méninges, je ne trouve pas. A moins d’admettre que ces régions ne sont pas des terres de rugby. Certains dirigeants le savent bien qui sont obligés de forcer le destin en dépensant sans compter pour faire venir les bons joueurs d’ailleurs au détriment des maigres deniers du club. Le baratin méridional est d’une aide très précieuse pour faire miroiter des lendemains qui chantent au élus et obtenir les précieuses subventions.

Aucun commentaire: