Les fortunes des présidents de clubs (en 2013)



Voilà un tableau qui met en relief ce petit paradoxe : les plus médiatiques sont ceux qui en ont le moins. Je veux parler de Serge Blanco et Mourad Boudjellal qui ne ratent pas une occasion de se faire passer, sur les plateaux TV et dans la presse, pour les grands mécènes du rugby français avec leur fortune personnelle au service de leur passion. Mais avec une fortune estimée à 40 millions pour chacun, Mourad Boudjellal et Serge Blanco font figure de parents pauvres par rapport à leurs homologues.
Autre paradoxe, l’absence du Stade Toulousain dans ce tableau qui fait du club de la ville Rose un OVNI dans le paysage rugbystique français, voir même dans le sport professionnel du court. Imaginez, le meilleur club du monde dans son sport (ou pas loin) qui n’est pas la propriété d’un riche homme d’affaire ou d’un émir du Moyen-Orient ! Tout juste une anomalie. Mais pour combien temps encore…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire